Lexique

 

                                                         

  

 

 

Le Gray (symbole Gy) :

C'est l'unité dérivée d'énergie massique de radiation absorbée du Système international (SI). Un gray est la dose d'énergie absorbée par un milieu homogène d'une masse d'un kilogramme lorsqu'il est exposé à un rayonnement ionisant apportant une énergie d'un joule, 1 Gy = 1 J/kg.

Quand il s'agit d'apprécier les effets biologiques d'une dose, on utilise le Sievert, même dimension.

Le Gray est 100 fois plus grand que l'ancienne unité, le rad, qu'il a remplacé en 1986, 1 Gy = 100 rad.

  

 

  

 

• Le Sievert :

Il est donc homogène au Gray,(autre unité utilisée en radiologie qui mesure l'énergie absorbée par unité de masse indépendamment de son effet biologique).

 

Dans le Système international d'unités :

1 Sv = 1 J•kg-1 = 1 m2•s-2

 

Par rapport au Gray, le Sievert tient compte de deux facteurs supplémentaires sans dimension, qui traduisent l'effet relatif du rayonnement considéré sur l'organe considéré, par rapport à un rayonnement de référence.

-La dose absorbée se calcule directement en Gray : c'est l'énergie absorbée par unité de masse considérée.

-La dose équivalente, H, est le produit de la dose absorbée D de rayonnements ionisants par un facteur sans dimension : Q (facteur de pondération traduisant à énergie équivalente l'effet relatif des différents rayonnements).

-La dose efficace, E, est le produit de la dose équivalente H et d'un facteur sans dimension : N (facteur de pondération traduisant la plus ou moins grande sensibilité du tissu aux rayonnements).

Vous pourrez voir ici une animation sur le Sievert.

 • Le becquerel (symbole : Bq)

C'est l'unité dérivée du système international (SI) pour l'activité d'un radionucléide et correspond à une désintégration par seconde. Elle est homogène à s-1, l'inverse de la seconde.

L'ancienne unité de radioactivité était le curie (Ci) : 1 Ci = 3,7·1010 Bq. On a donc 1 Bq = 27 pico-curie.

L'activité d'une substance est définie comme le nombre de désintegrations radioactives par seconde au sein d'une certaine quantité de matière. Elle a été nommée ainsi en hommage à Henri becquerel.

 

 

 

Vous pourrez voir ici une animation sur le Becquerel.

 • Energie Nucléaire :

-Au niveau microscopique, l'énergie nucléaire est l'énergie associée à la force de cohésion des nucléons: la force nucléaire forte (protons et neutrons) au sein du noyau des atomes. Les transformations du noyau libérant cette énergie sont appelées réactions nucléaires. La force nucléaire faible régit les réactions entre particules et neutrinos.

-Au niveau macroscopique, l'énergie nucléaire correspond, d'une part à l'énergie libérée par les réactions de fusion nucléaire au sein des étoiles, d'autre part aux usages civils et militaires de l'énergie libérée lors des réactions de fission ou de fusion du noyau atomique.

 

 

  

 

Fission nucléaire:

C'est le phénomène par lequel le noyau d'un atome lourd (noyau qui contient beaucoup de nucléons, tels les noyaux d'uranium et de plutonium) est divisé en plusieurs nucléides plus légers, généralement deux nucléides. Cette réaction nucléaire se traduit aussi par l'émission de neutrons et un dégagement d'énergie très important (≈ 200 MeV, à comparer aux énergies des réactions chimiques qui sont de l'ordre de l'eV).

 

 

 

 

 

 Vous pourrez voir ici une animation sur la fission nucléaire

 

  

 

  Fusion nucléaire :

C'est un processus où deux noyaux atomiques s'assemblent pour former un noyau plus lourd. La fusion de noyaux légers dégage d'énormes quantités d'énergie provenant de l'attraction entre les nucléons due à l'interaction forte (cf. énergie :Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) de liaison).                  

 

 

 

 

Démantèlement Nucléaire :

Après l'arrêt définitif de l'exploitation, une centrale nucléaire est entièrement démantelée, y compris les réacteurs nucléaires.

Les matériels et équipements des réacteurs nucléaires sont dimensionnés pour une certaine durée de vie. Alors que certains sont remplacés pendant les arrêts périodiques du réacteur (ex: générateur de vapeur), d'autres restent dans le réacteur. Lors du démantèlement, tous les équipements sont démontés et envoyés si nécessaire dans des centres de stockage de déchets radioactifs.

Le démantèlement d'un réacteur se fait en 3 étapes :

-L'étape de mise à l'arrêt définitif (MAD) : déchargement du combustible du cœur du réacteur et son entreposage pendant 2 ans en piscine de "décroissance" du bâtiment combustible.

-L'étape de démantèlement partiel : déconstruction de tous les bâtiments en dehors du bâtiment abritant le réacteur.

-Le démantèlement total : démantèlement du bâtiment réacteur.

 

                                                                       

  Démantelment du reacteur de Brennilis

 

 

 • Radioactivité :

-La radioactivité fut découverte en 1896 par Henri Becquerel sur l'uranium et très vite confirmé par Marie Curie pour le radium.

-C’est un phénomène physique naturel au cours duquel des noyaux atomiques instables, dits radio-isotopes, se transforment spontanément (« désintégration ») en dégageant de l'énergie sous forme de rayonnements divers, pour se transformer en des noyaux atomiques plus stables ayant perdu une partie de leur masse.

-Les rayonnements ainsi émis sont appelés, selon le cas, des rayons α, des rayons β ou des rayons γ.

-Les radio-isotopes les plus fréquents dans les roches terrestres sont l'isotope 238 de l'uranium (238U), l'isotope 232 du thorium (232Th), et surtout l'isotope 40 du potassium (40K).

 

 

 

  

 

 • Radionucléides :

Les radio-isotopes, ou radionucléides, contraction de radioactivité et d’isotope ou de nucléide, sont des atomes dont le noyau est instable et est donc radioactif. Un radioélément est un élément chimique dont tous les isotopes connus sont des radio-isotopes. Cette instabilité peut être due à un excès de protons, de neutrons voire des deux. Les radio-isotopes existent naturellement mais peuvent aussi être produits artificiellement par une réaction nucléaire.

 

 

  

 

   •La décroissance radioactive:

C' est la réduction du nombre de noyaux radioactifs (instables) dans un échantillon. La décroissance radioactive se produit jusqu'à ce que tous les noyaux de l'échantillon soient stables.

Un radionucléide quelconque a autant de chances de se désintégrer à un moment donné qu'un autre radionucléide de la même espèce, et la désintégration ne dépend pas des conditions physico-chimiques dans lesquelles le nucléide se trouve.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×